19 septembre 2020 | Actualités, France, Mer

La frégate Normandie, admise au service actif début juin, est le premier bâtiment français à avoir validé en conditions opérationnelles la L22.

La nouvelle liaison de données tactiques (LDT) vise à remplacer, d’ici cinq ans, la L11, version de liaison de données tactiques conçue dans les années soixante. La L22 répond aux derniers standards en termes de sécurisation de l’information et de sûreté de transmission grâce à l’emploi d’un maillage de transmission (HF/UHF) avec possibilité d’évasion de fréquences. Les liaisons UHF sont destinées aux transmissions à portée optique et les liaisons HF aux transmissions à longue distance. La L22 reste compatible avec les L11 ou L16. Grâce à ces nombreux avantages, la L22 est parfaitement adaptée à tous les domaines de lutte et en particulier la lutte ASF et la lutte ASM. Rappelons que les LDT contribuent à améliorer et à accélérer le cycle décisionnel en opération. Pour des questions d’interopérabilité, la France s’est engagée à adhérer aux standards de l’Otan. Elle participe donc activement au processus de rédaction des STANAG dans le domaine des LDT.

La frégate Normandie est le premier bâtiment français à avoir validé en conditions opérationnelles la L22 © Marine nationale

© Marine nationale

Les autres actualités

Actualités

nec id, libero velit, ut dolor luctus ut mi, Nullam pulvinar dolor.